Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Albert Bourlon en 1947, entre Carcassonne et Luchon : le recordman de la plus longue échappée du Tour s'est éteint, hier, à 96 ans.

Albert Bourlon en 1947, entre Carcassonne et Luchon : le recordman de la plus longue échappée du Tour s'est éteint, hier, à 96 ans.

 
Albert Bourlon s’est éteint mercredi après-midi, à l’âge de quatre-vingt-seize ans
 
 
Albert connut sa plus belle saison en 1947. - Nadine MARECHAL
 
Auteur de la plus longue cavale sur le Tour de France, l’histoire d’Albert Bourlon, le coureur berruyer né à Sancergues est à jamais lié à celle de la Grande Boucle.

 

La dernière échappée de Bébert Bourlon

Albert Bourlon s'est éteint mercredi après-midi à l'aube de ses 97 ans (né en novembre 1916). Il avait appris quelques jours auparavant que le nouveau vélodrome de Bourges portera son nom…

Pro de 1936 à 1939, prisonnier de guerre

Doyen des cyclistes français ayant participé à la Grande Boucle, son nom restera à jamais gravé dans les annales du Tour de France. Il est l'auteur de la plus longue échappée de l'histoire de l'épreuve : 253 km. C'était le 11 juillet 1947, sur l'étape Carcassonne-Luchon qu'il remporta quelques jours après avoir enlevé Paris-Bourges !

Fuite en Roumanie puis pro de 1946 à 51

Le natif de Sancergues participe aux grèves de 1936. Il décroche un contrat de cycliste professionnel de 1936 à 1939. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Albert Bourlon est rappelé sous l'uniforme et est fait prisonnier par l'armée allemande. Il tente à trois reprises de s'évader avant de réussir à prendre la fuite vers la Roumanie. Là-bas, il dispute quelques courses et ajoute son nom au palmarès de la reine des classiques roumaines : Bucarest-Ploesti-Bucarest.

« C'était un bon vivant, Albert » (Danièle, fille d'un ami
de jeunesse)

Après deux ans passés en Roumanie, Albert Bourlon rentre en France, à Bourges. Jeune militant communiste, reprend le cyclisme professionnel de 1946 à 1951 avec le succès que l'on connaît.

Son décès mercredi, a plongé ses amis dans la plus grande tristesse. C'est Jean Maillet, ancien président de l'Union cycliste du Berry et de Paris-Bourges qui a annoncé la nouvelle.

« Il a commencé à courir à l'UCB quand il avait dix-huit ans, se rappelle-t-il. Mais comme il habitait à Sancergues, il était hébergé par mes parents à Bourges. Je me souviens encore de sa victoire sur Paris-Bourges en 1947. L'arrivée était jugée rue Henri-Sellier. »

Danièle Dubois, du bar des sports à Saint-Amand, se souvient, elle aussi : « Mon père et Albert étaient copains quand ils étaient jeunes. Et quand mon père est parti dans le Gard, il a fait venir Albert pour y disputer une course. Il n'a rien fait car il avait trop mangé. C'était un bon vivant, Albert. Quand j'ai acheté à Saint-Amand, mon père revenait régulièrement et tous les deux, avec leurs épouses, se retrouvaient autour d'un bon repas. Albert était honnête, agréable à vivre et passionné de tous les sports… »

 

Son palmarès

1936. Vainqueur de la 1 re étape de Paris-Châteaumeillant

1937. Vainqueur du Circuit de la vienne et d'une étape de Paris-Saint-Jean-d'Angely.

1938. 3 e du GP Sanal et 35 e du Tour de France.

1947. Vainqueur de la 14 e étape du Tour de France, de Paris-Bourges et de deux étapes du Tour de l'Ouest, 2 e du GP Ouest France, 3 e du Circuit des Six Provinces et 21 e du Tour de France.

Nadine Maréchal

 
 
Indre- Cyclisme - albert bourlon

Une légende berrichonne s'en est allée

 

 

En juin 2003, on fêtait, à la NR, les 100 ans du Tour de France. Un vieux monsieur allait recevoir la médaille de la jeunesse et des sports. Et il en épatait plus d'un Albert Bourlon, le Berrichon fier d'habiter avenue Jean-Jaurès, à Bourges. « Un grand monsieur que Jean Jaurès », confiait-il, fièrement, aux journalistes d'une chaîne de télévision allemande, car toute sa vie, Albert Bourlon aura été un militant communiste.

Outre son engagement politique, c'est sa victoire dans l'étape Carcassonne-Luchon, le 11 juillet 1947, qui a forgé sa légende. Et pour cause, au sein de l'équipe du Centre-Ouest, profitant d'une prime proche du départ à Espéraza, « Bébert » Bourlon allait accomplir 253 km en solo. Personne n'a fait mieux et le record est quasi imbattable puisque désormais… les étapes sont plus courtes.
En 1947, son exploit fut quelque peu éclipsé par la victoire d'un teigneux, le Breton Jean Robic. Albert Bourlon terminait 21e. Auparavant, il s'était classé 35e en 1938, avant que la Seconde Guerre mondiale ne l'envoie pour plusieurs années à l'Est... Il s'évadera pour gagner la Roumanie et enlever la grande classique, Bucarest-Ploesti-Bucarest : le camarade Albert avait le goût de l'évasion solitaire ! Toujours en 1947, il remporta Paris-Bourges mais aussi le circuit de la Vienne, deux étapes du Tour de l'Ouest terminant 2e de Paris-Commercy. Au fait, à quoi carburait-il ? « Deux bidons de thé et trois fioles d'eau sucrée avec du rhum ! »
Albert Bourlon est né en Cher Nord, à Sancergues. Il avait décroché son certif' en terminant premier du canton. Son écriture était impeccable. Malade depuis plusieurs semaines, il s'est éteint, doucement, à l'âge de 96 ans. La fin d'une très longue échappée, pour celui qui était devenu en janvier dernier, le doyen des coureurs ayant effectué le Tour de France. La piste du vélodrome de Bourges portera son nom.

Cor. NR : Jacky Bavouset
Albert BOURLON, La plus longue échappée de l'histoire du Tour. - (Photo dr)

Albert BOURLON, La plus longue échappée de l'histoire du Tour. - (Photo dr)

Ce sera sa dernière échappée. Albert Bourlon, doyen des cyclistes professionnels français, est décédé hier. Il aurait eu 97 ans le mois prochain. Né à Sancergues dans le Cher, le 23 novembre 1916, « Bébert » Bourlon restera dans les annales du Tour de France comme étant l'auteur de la plus longue échappée de l'histoire de l'épreuve. C'était le 11 juillet 1947, lors d'une étape qu'il remporta entre Carcassonne et Luchon : 253 km en solitaire.
Coureur de la génération de Gino Bartali et autre René Vietto, il fut l'un des rares à participer au Tour de France avant (en 1938), et après-guerre. Mobilisé en 1939, prisonnier des Allemands, il prit encore la fuite pour rejoindre la Roumanie, où il prit part à quelques courses.
En 2003, dans les locaux de la NR à Tours, Albert Bourlon avait reçu la médaille d'or de la Jeunesse et des Sports des mains de Bernard Thévenet, double vainqueur du Tour. La piste du vélodrome de Bourges porte officiellement son nom depuis quelques jours.

Albert BOURLON (Nadine MARECHAL)

Albert BOURLON (Nadine MARECHAL)

Albert BOURLON (Nadine MARECHAL)

Albert BOURLON (Nadine MARECHAL)

Décès d'Albert Bourlon. Auteur de la plus grande échappée victorieuse de surcroît du Tour de France (Carcasonne-Luchon, 253 km en 1947), le coureur berruyer Albert Bourlon vainqueur en 1947 de Paris-Bourges s'est éteint cet après-midi à près de 97 ans.

 

 

Depuis la soirée de présentation de Paris-Bourges, le 26 septembre, on le savait très malade et entré à l’hôpital. Albert Bourlon nous a quittés ce mercredi après-midi. Né à Sancergues le 23 novembre 1916, fils de paysan, il détient le record de la plus longue échappée victorieuse de l’histoire du Tour de France, 253 km en solitaire entre Carcassonne et Luchon en 1947.

 

Nadine MARECHAL

Albert BOURLON (Mémoire du Cyclisme)

Albert BOURLON (Mémoire du Cyclisme)

Nécrologie : Albert Bourlon - Une légende berrichonne s’est éteinte mercredi après-midi, à l’âge de quatre-vingt-seize ans+++ (Mémoire du Cyclisme - Nadine MARECHAL - Jacky BAVOUSET)
Albert Bourlon roule vers la victoire lors de la 14e étape du Tour 1947 entre Carcassonne et Luchon le 11 juillet. - AFP/Archives

Albert Bourlon roule vers la victoire lors de la 14e étape du Tour 1947 entre Carcassonne et Luchon le 11 juillet. - AFP/Archives

 

Albert Bourlon, le doyen des coureurs ayant participé au Tour de France cycliste, est décédé mercredi à Bourges à l'âge de 96 ans, a annoncé sa famille jeudi.

Bourlon, né le 23 novembre 1916 à Sancergues (Cher), possède le record de la plus longue échappée sur le Tour, avec 253 km parcourus entre Carcassonne et Luchon, victoire à la clé, le 11 juillet 1947.

Il avait participé une première fois à la Grande Boucle en 1938 avant l'éclatement de la Seconde Guerre Mondiale, lors de laquelle il avait été capturé avant de s'évader pour gagner la Roumanie et enlever en 1944 la classique Bucarest-Ploesti-Bucarest.

La piste du vélodrome couvert de Bourges, inauguré début septembre 2013, porte son nom.

 

Albert Bourlon Staff IMAGEGLOBE

Albert Bourlon Staff IMAGEGLOBE

Décès d'Albert Bourlon, doyen des coureurs du Tour de France

  • Le Français Albert Bourlon, doyen des coureurs ayant participé au Tour de France cycliste, est décédé mercredi à l'âge de 96 ans, a annoncé sa famille jeudi.

    Bourlon, né le 23 novembre 1916 à Sancergues (Cher), possède le record de la plus longue échappée sur le Tour, avec 253 km parcourus entre Carcassonne et Luchon, victoire à la clé, le 11 juillet 1947.

    La piste du vélodrome couvert de Bourges, inauguré début septembre 2013, portera son nom.

    Belga

 

Tous les articles

CYCLISME : DECES DU DOYEN DES COUREURS DU TOUR DE ...

Les Échos 
Albert Bourlon, le doyen des coureurs ayant participé au Tour de France cycliste, est décédé mercredi à Bourges à l'âge de quatre-vingt-seize ans, a annoncé sa famille hier. Il possède le record de la plus longue échappée sur le Tour, avec 253 kilomètres ...
 

Décès du doyen des coureurs du Tour de France

dh.be
Tour de France La piste du vélodrome couvert de Bourges, inauguré début septembre 2013, portera son nom. Le Français Albert Bourlon, doyen des coureurs ayant participé au Tour de France cycliste, est décédé mercredi à l'âge de 96 ans, a annoncé sa ...
 

Disparition d'Albert Bourlon, doyen des cyclistes français

France 3 
Il avait remporté le Paris-Bourges en 1947, ainsi qu'une étape du Tour de France (Carcassonne-Luchon), Albert Bourlon s'est éteint mercredi, à l'âge de 96 ans. L.A.; Publié le 17/10/2013 | 17:04, mis à jour le 17/10/2013 | 18:07. Albert Bourlon roule, le 11 ...
 

Le doyen des coureurs du Tour de France est mort

TF1 
Le Français Albert Bourlon, doyen des coureurs ayant participé au Tour de France cycliste, est décédé mercredi à l'âge de 96 ans. Bourlon, né le 23 novembre 1916 à Sancergues, dans le Cher, possède le record de la plus longue échappée sur le Tour, ...
 

Le doyen du Tour n'est plus

Ouest-France
Le Berry républicain annonce sur son site internet le décès d'Albert Bourlon, survenu mercredi, à l'âge de 96 ans. Cet ancien coureur cycliste était le doyen des coureurs ayant participé au Tour de France après la mort de Pierre Cogan survenue le 5 janvier ...
 

Cyclisme Disparition Albert Bourlon s'est éteint

L'Equipe.fr 
Albert Bourlon, doyen des coureurs ayant participé au Tour de France, s'est éteint à l'âge de 96 ans, mercredi. Le Français était hospitalisé depuis une dizaine de jours à Bourges après un accident vasculaire cérébral. Né le 23 novembre 1916, il détient ...
 

Albert Bourlon s'est éteint mercredi après-midi, à l'âge de quatre ...

Le Berry Républicain - ‎Il y a 1 heure ‎
Auteur de la plus longue cavale sur le Tour de France, l'histoire d'Albert Bourlon, le coureur berruyer né à Sancergues est à jamais lié à celle de la Grande Boucle. La dernière échappée de Bébert Bourlon. Albert Bourlon s'est éteint mercredi après-midi à ...
 

Cyclisme : le recordman de l'échappée la plus longue, entre ...

Midi Libre 
Albert Bourlon lors de sa chevauchée fantastique entre Carcassonne et Luchon, le 11 juillet 1947. (ARCHIVE AFP). Doyen des coureurs ayant disputé le Tour de France et recordman de l'échappée la plus longue, entre Carcassonne et Luchon, en 1947, ...
 

Albert Bourlon

la Nouvelle Républiques ‎
Ce sera sa dernière échappée. Albert Bourlon, doyen des cyclistes professionnels français, est décédé hier. Il aurait eu 97 ans le mois prochain. Né à Sancergues dans le Cher, le 23 novembre 1916, « Bébert » Bourlon restera dans les annales du Tour de ...
 

Une légende berrichonne s'en est allée

la Nouvelle République 
Albert Bourlon en 1947, entre Carcassonne et Luchon : le recordman de la plus longue échappée du Tour s'est éteint, hier, à 96 ans. En juin 2003, on fêtait, à la NR, les 100 ans du Tour de France. Un vieux monsieur allait recevoir la médaille de la jeunesse ...
 

Ce sera la piste Albert-Bourlon

la Nouvelle République 
Au vélodrome du Creps, 500 invités se sont retrouvés pour fêter les 100 ans de Paris-Bourges, au cours d'une très belle soirée animée par Daniel Mangeas, l'habituel speaker du Tour de France. La piste était évidemment à l'honneur, avec la participation de ...
Tag(s) : #Rétro, #PROS, #Nadine MARECHAL
 >