Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Albert Bourlon, échappé pendant 253 km sur le Tour 1947.? - boris paul

Albert Bourlon, échappé pendant 253 km sur le Tour 1947.? - boris paul

 

Tour de France cycliste : 12ème étape Marseille - Montpellier 

 

Le 11 juillet 1947, le Berrichon Albert Bourlon tenait en respect le peloton du Tour pendant 253 km. Un record qui tient toujours et qui vient de motiver la naissance d’une association, pour qu’on n’oublie pas ce personnage disparu en octobre dernier.

L'échappée reine de juillet 1947

Carcassonne - Luchon : version 2014, ça donne le mardi 22 juillet la 16 e étape du Tour de France, d'une longueur totale de 237,5 km. Voilà qui n'aurait pas suffi au cycliste berruyer Albert Bourlon. Et pour cause : sur ce même parcours, même épreuve mais version 1947 (11 juillet très précisément), le natif de Sancergues s'était échappé et avait tenu la dragée haute au peloton pendant… 253 km.

C'est toujours le record de longueur d'une fugue solitaire sur l'épreuve majeure du calendrier internationale. Et vu que les étapes n'atteignent plus de tels kilométrages, il n'est pas à la veille d'être battu.

Une association
pour se souvenir

C'est pour qu'on n'oublie pas ce morceau de légende de la Petite reine qu'une association vient de voir le jour, avec siège social à Sancergues, justement. Elle a tout simplement été baptisée Souvenir Albert-Bourlon. Jean-Luc Raimbault en est le président, Michel Pingault le secrétaire et Françoise Bezet la trésorière.

Mention spéciale pour cette dernière qui connaît parfaitement le sujet : elle a signé, aux éditions de La Bouinotte, Albert Bourlon, d'évasions en échappées. Pour narrer la vie peu ordinaire du premier Berrichon à courir le Tour, cycliste pro de 1936 à 1939, prisonnier de l'armée allemande à laquelle il échappa pour fuir en Roumanie. Et entré dans l'histoire sur la route de Luchon, un épisode que devrait narrer sous peu Jean-Paul Ollivier, sur France Télévision.

C'est d'ailleurs dans cette ville que la nouvelle association projette de faire élever une stèle en sa mémoire. Une autre devrait être érigée à Bourges, rampe Saint-Paul, puisqu'Albert Bourlon s'imposa aussi sur Paris-Bourges (1947).

On projette aussi une randonnée cyclo pour refaire la fameuse étape de 1947. Sans doute pour 2015. 

La 12ème étape du tour de France conduit les coureurs cyclistes de Marseille à Montpellier en passant devant les arènes de Nîmes. Les coureurs sont confrontés à un vent fort. L'arrivée se joue au sprint à Montpellier. Henri MASSAL(46), l'emporte devant Jean DIEDERICH (38) et Edouard MULLER. René VIETTO conserve le maillot jaune.Dans la 13èmes étapes une échappée de 3 coureurs belges Norbert CALLENS (2), Raymond IMPANIS (4), et Albéric SCHOTT(9), se forme peu après le départ de Montpellier, rejointe par Lucien TEISSEIRE (48), elle aboutit à un sprint entre ces quatres coureurs cyclistes au Vélodrome de Carcassonne. Lucien TEISSEIRE remporte la victoire.Une belle étape attend les coureurs cyclistes, lors de la 14ème étape. C'est en solitaire sur 250 kilomètres qu' Albert BOURLON(82) réalise un exploit et empoche la victoire à Luchon après avoir gravi Les cols de port et de Portet d'Aspet.La 15ème étape, une des étape de montagne les plus difficile de ce Tour de France, voit Jean ROBIC (68) franchir en tête le col d'Aspin, le Tourmalet, le col de l'Aubisque, et arrive en vainqueur à Pau. 

Tag(s) : #Rétro, #Nadine MARECHAL, #Jacky BALLAND, #Fabien CHARREL
 >