Pascale Jeuland a été grande, forte. La Bretonne qui a retrouvé l’équipe de France piste endurance cet hiver, a goûté de manière éphémère au bronze sur le scratch des championnats du Monde piste UCI 2015 de Saint Quentin-en-Yvelines. Mais son discours a été d’un aplomb à l’issue exemplaire. « Je ne pensais pas être déclassée, je pensais être passée sur la côte d’azur, mais je n’ai pas vu que j’étais rentrée dans le couloir des sprinters alors qu’une de mes adversaires si trouvait déjà. Il y à une faute et le jury des arbitres, l’a jugée. Je l’accepte. Cela ne changerait rien de toute manière que je me mette en colère, cela ne ferait pas revenir la médaille. Il faut l’accepter, c’est le sport. »