Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tirreno-Adriatico : le Team Europcar, avec des ambitions !

Tirreno-Adriatico : le Team Europcar, avec des ambitions !

Les Verts alignent une belle équipe autour de Pierre Rolland. Quatrième sur le Giro 2014, le leader du Team Europcar apprécie les routes italiennes. Et si ce Tirenno Adriatico lui souriait ?

Le parcours du Tirreno Adriatico 2015C’est un plateau de rêve qu’offre ce Tirreno Adriatico 2015. Voyez plutôt : Alberto Contador, Vincenzo Nibali, Nairo Quintana, soit les vainqueurs des trois grands tours de l’an dernier ! Face à ce trio, Bauke Mollema, Rigoberto Uran, ou Joaquim Rodriguez pour ne citer qu’eux… La course italienne promet du grand spectacle.

Et ce n’est pas Pierre Rolland qui pourra nous contredire : le leader du Team Europcar est en forme, et les routes transalpines lui conviennent bien. L’an dernier, il avait bravé le froid et la neige des cols pour accrocher une superbe quatrième place sur le Tour d’Italie. Il aura une belle occasion de faire parler la poudre et de montrer ses talents de grimpeurs. 

Avec lui, il pourra compter sur une solide équipe : Perrig Quémeneur et Maxime Méderel seront ses principaux soutiens en montagne, Tony Hurel et Yannick Martinez joueront des coudes dans les sprints, Vincent Jérôme, Giovanni Bernaudeau et Yukiya Arashiro viendront prêter leur talents de rouleurs sur le plat, et tenteront de saisir les opportunités d’échappées.

Au menu de ce Tirreno Adriatico 2015, on commence aujourd’hui par un prologue de 5.4 km, disputé dans les rues de Lidio di Camaiore. Initialement prévu, le contre-la-montre par équipes a été supprimé : les organisateurs ont jugé que les intempéries frappant la Toscane rendaient les routes trop dangereuses pour les coureurs.

Suivront deux étapes relativement plates, à priori dédiées aux sprinters. Les choses « sérieuses » commenceront samedi : en fin de 4e étape, les coureurs devront affronter deux fois le Crispiero (4.1 km à 9.3%) qui compte des passages à plus de 15%. L’occasion pour des grimpeurs-puncheurs de tirer peut-être leur épingle du jeu.

L’étape-reine se disputera dimanche avec une ascension finale de 16.1 km à 7.3% de pente moyenne. Le Monte Terminillo pourrait bien être le juge de paix de ce Tirreno Adriatico. À moins que le chrono final de 10 km, disputé mardi lors de la 7e et dernière étape, ne vienne bouleverser l’ordre établi ?

Eléments de réponse, dès aujourd’hui, avec la toute première étape !

Tag(s) : #PROS, #Yannick MARTINEZ
 >