Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vincent Graczyk (Accpac Cycliste Cameroun)

Vincent Graczyk (Accpac Cycliste Cameroun)

Vincent GRACZYK (archives)

Vincent GRACZYK (archives)

 Vincent Graczyk

Vincent Graczyk

Le Français Vincent Graczyk de SN Nice a remporté, jeudi, la 6ème étape de la 12ème édition du Tour cycliste international du Cameroun sur la route Limbe-Douala en critérium de 122 kilomètres

 

 

Le Français Vincent Graczyk (SN Nice) a remporté, jeudi, la 6ème étape de la 12ème édition du Tour cycliste international du Cameroun sur l’étape Limbe-Douala en critérium de 122 kilomètres en devançant le Burkinabè Jean Ilboudo.

En dépit de cette victoire d’étape, la première pour un étranger depuis le début de la compétition, samedi dernier, le maillot jaune reste sur les épaules du Camerounais Clovis Kamzong Abossolo, déjà vainqueur de trois étapes mais qui ne distance plus que de 57 secondes le Burkinabè FCFRasmane Ouedraogo.

L’avant-dernière étape de ce circuit d’une longueur totale de de 1073,5 kilomètres se courre ce vendredi sur un terrain plat entre Douala et Kribi (160 kilomètres).

 

© Droits réservés

 

Cette édition 2015 du Tour connaît la participation de 70 athlètes venus d’Allemagne, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, de France, de la République démocratique du Congo, du Rwanda, de Slovaquie et de Suisse.

La 11ème édition du Tour cycliste international du Cameroun avait été remportée par le Namibien Dan Craven (écurie Bike Aid, Allemagne).
 
 

Après la passe de deux réussie hier par le Camerounais Jérémie Nzeke, c'est un Français, en la personne de Vincent Graczyk, qui s'est aujourd'hui imposé sur la 6ème étape de la 12ème édition du Tour du Cameroun.

Il a en effet réglé, au terme des 122 kilomètres du parcours entre Limbé et Douala, un groupe de quatre coureurs légèrement détaché devant le peloton, en tête duquel on a retrouvé l'inévitable Rasmane Ouedraogo. Il a devancé sur la ligne le Camerounais Hervé Raoul Mba et le Burkinabé Harouna Ilboudo.

Ce résultat n'a provoqué aucun changement au classement général, Clovis Kamzong Abessolo devançant toujours Ouedraogo et Emile Bintounimana. Graczyk, le petit neveu de Jean Graczyk, double lauréat du maillot vert sur le Tour de France en 1958 et 1960,  reste quant à lui le meilleur Français en occupant la 13ème place du général, à tout de même 5'52" du leader.

+

https://www.facebook.com/accpacameroun?fref=photo

https://www.facebook.com/accpacameroun

Victoire d'étape pour un Français au Tour cycliste du Cameroun

 

arrivee-victoire-cyclisme-francaisVincent Graczyk a remporté jeudi la sixième étape de la compétition, sans pour autant bouleverser le classement général.

Vincent Graczyk a pratiquement fait cavalier seul sur les trois derniers tours du critérium, qui a clôturé hier la sixième étape de la 12e édition du tour cycliste du Cameroun.

C’est pourtant au sprint que le coureur du Club de la défense venu de France [six équipes étrangères, pour autant de pays, sont présentes au tour] va finalement franchir la ligne d’arrivée, avec un temps de 3h10min08s. Sur le coup, il devance le Camerounais Hervé Raoul Mba de SNH vélo club, Harouna Ilboudo de l’équipe nationale burkinabè, Nathan Byukusenge de l’équipe nationale du Rwanda, et surtout Rasmané Ouedraogo du Burkina Faso. Ce dernier, actuel deuxième au classement général, est, en effet, depuis les tout premiers coups de pédale de la compétition, engagé dans un corps-à-corps serré avec le maillot jaune, Clovis Francis Kamzong de SNH velo club. Les deux athlètes ne se tiennent plus que par un écart de 47s.

 

Hier encore, pour le bonheur du public de Douala, le jeune Camerounais a réussi à conserver sa tunique, au terme d’une épreuve au cours de laquelle l’enjeu aura pris le pas sur le jeu. Du coup, dès le départ à Limbe, les équipes en compétition ont privilégié la tactique. Sur l’essentiel du parcours, les unes et les autres se sont tenues à l’œil et à la barbe, guettant la moindre erreur chez l’adversaire. La bataille tactique s’est poursuivie jusqu'au lieu dit immeuble PMUC, à Douala, point de départ du critérium de 49km à travers les routes de la capitale économique. Sur ce circuit fermé, quelques individualités se sont alors signalées, vite rattrapées par des poursuivants hargneux.

Tout juste deux longueurs, pour qu’une nouvelle génération de cyclistes camerounais puisse inscrire son nom dans les annales de l’histoire. Avec son maillot jaune, Clovis Kamzong Abossolo porte les espoirs de tous ses congénères qui, sur les routes du tour, par leur soutien tactique, semblent avoir compris l’enjeu de cette solidarité : conserver le maillot jaune jusqu’à l’ultime arrivée dimanche prochain au boulevard du 20 mai à Yaoundé. Avant le bilan qui devra alors être fait, et ce malgré les bons résultats actuels des athlètes camerounais, il faut peut-être convenir avec le président de la Fédération camerounaise de cyclisme, Honoré Yossi, dans sa posture prudente. Chat échaudé craint l’eau froide, dit-on. Le spectre des dernières compétitions de cyclisme, au cours desquelles les coureurs locaux ont perdu le maillot jaune au tout dernier virage du tour, sans provoquer la sclérose dans la maison, a plutôt fait naître des envies de revanche chez les coureurs. Rassure-t-on du côté de la direction technique nationale. Au menu ce vendredi, l’étape Douala-Kribi (160km) alors que la journée de samedi sera réservée au repos. La caravane du tour clôture cette 12e édition dimanche, avec le parcours Pouma-Yaoundé, long de 140 km.arrivee-victoire-cyclisme-francais

 

 

 

Tag(s) : #AMATEURS
 >