Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Benjamin THOMAS évoque son quotidien - Champion du monde de l’omnium et de l’américaine de cyclisme sur piste, Benjamin Thomas était de passage cette semaine à Moulins-sur-Yèvre. L’occasion de narrer son quotidien et quelques anecdotes. - (Nadine MARECHAL)

Depuis jeudi dernier, Benjamin Thomas est officiellement le parrain de l’Entente cycliste Osmoy-Moulins-sur-Yèvre. © MARECHAL Nadine

Champion du monde de l’omnium et de l’américaine de cyclisme sur piste, Benjamin Thomas était de passage cette semaine à Moulins-sur-Yèvre. L’occasion de narrer son quotidien et quelques anecdotes.

 

Parrain du Trophée d'Or, Benjamin Thomas, professionnel à l'armée de Terre est également parrain du nouveau club Ufolep-FFCT Entente cycliste Osmoy-Moulins-sur-Yèvre porté sur les fonts baptismaux mercredi soir en mairie de Moulins-sur-Yèvre (lire notre édition d'hier, page 16).

« C'est un plaisir d'être le parrain de ce club, précisait-il. Je connais les routes par cœur pour avoir vécu ici, à Maubranche pendant un an. Maintenant, je partage ma vie entre Moulins et Trappes, à proximité de la caserne située à Saint-Germain-en-Laye et du vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. »

Visiblement séduit par la simplicité du triple champion du monde sur piste, les personnalités et invités présents au lancement du club n'ont pas hésité à lui poser des questions.

« Vous êtes vraiment militaire ? », s'étonnait un passionné. « Oui, bien sûr ! J'ai fait mes classes l'an dernier et bientôt, je vais suivre une formation d'un mois et demi pour être caporal. La levée des couleurs, la marche au pas, la corvée de chiottes, je connais », sourit Benjamin Thomas.

« Le Tour de France, est-ce un de vos objectifs ? » demandait un autre convive. Et le routier-pistard d'opiner : « Oui, mais dans deux ou trois ans car je suis encore trop jeune. Il y a quelques années, il était possible de participer au Tour, plus maintenant. On commence par le Giro ou la Vuelta sinon, tu casses le moteur. J'irai où le vent me mènera, je ne veux pas m'enflammer. »

Les techniciens ont voulu en savoir plus sur les braquets utilisés. « Sur piste et en poursuite notamment, on met un 64-14 ou 64-15 ce qui équivaut à environ à 9 m par coup de pédale et 120 tours\minute. »

Le Tour de France ? 
« Je suis encore trop jeune »

« Vous avez souvent bataillé contre Cavendish. Comment est-il ? », demandait Jean-Paul Berger, maire de Moulins-sur-Yèvre. « À côté du vélo, c'est un super mec mais sur le vélo, c'est une… ordure », riait Benjamin Thomas qui a également précisé qu'il parcourait entre 25.000 à 30.000 km\an.

Il a enfin expliqué qu'après une course aujourd'hui en Belgique, il prendrait le départ de la Route du Sud, du championnat de France Élite à Saint-Omer et du championnat de France de l'Avenir espoirs en juillet à Saint-Amand-Montrond.

Nadine Maréchal

Tag(s) : #PROS, #Nadine MARECHAL, #Piste
 >