Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Saint-Amandois Julian Alaphilippe visera le titre mondial à Bergen, demain - Entre la Vuelta et les Mondiaux, Julian Alaphilippe s'est ressourcé une dizaine de jours à Montluçon (Allier). La sélection tricolore compte sur la fraîcheur physique du natif de Saint-Amand-Montrond pour ramener le maillot arc-en-ciel de Bergen (Norvège).  - (Claude Marchal)

Deuxième sélection pour Alaphilippe qui a déjà porté le maillot tricolore, en 2015, aux Mondiaux de Richmond.

Entre la Vuelta et les Mondiaux, Julian Alaphilippe s'est ressourcé une dizaine de jours à Montluçon (Allier). La sélection tricolore compte sur la fraîcheur physique du natif de Saint-Amand-Montrond pour ramener le maillot arc-en-ciel de Bergen (Norvège).

Il sera question de fraîcheur, demain, sur la course élite des Mondiaux de cyclisme, à Bergen et pas simplement en raison de la météo annoncée très norvégienne.

La sélection française misera beaucoup sur la fraîcheur physique de son leader, Julian Alaphilippe, revenu dans le coup après une blessure à un genou ayant nécessité une intervention chirurgicale au mois de mai. Cette année, le coureur de la Quick-Step a moins couru que pas mal de ses adversaires et son punch peut s'avérer déterminant sur les 267 kilomètres d'une course au long cours.

« C'est clair, on y va pour gagner »

Au lendemain d'un Tour d'Espagne qui l'a joliment remis en selle avec une victoire d'étape et une participation active à la domination de son équipe (six victoires pour les Quick-Step), il a pris le temps de décompresser et de récupérer chez lui, à Montluçon, dans l'Allier : « Après une Vuelta au profil exigeant où j'ai souffert même si je n'ai pas joué le général, je ressens logiquement de la fatigue. À moi de gérer cette parenthèse en famille, entre repos et entraînement, afin d'arriver à Bergen avec une certaine fraîcheur. »

 

Julian Alaphilippe se ressource à Montluçon avant les Mondiaux

Pour la détermination, pas de souci. Promu chef de file des Tricolores, le natif de Saint-Amand-Montrond veut se montrer à la hauteur de la confiance que Cyrille Guimard lui accorde : « Je suis content qu'on croit en moi. La pression ne doit pas me faire perdre mes moyens, il faut que je prenne les choses comme elles viennent. À moi de tirer l'équipe vers le haut mais on aura tous un rôle à jouer, on devra tous avoir la tête et les jambes. »

Les jambes surtout avec onze passages de la Salmon Hill, une ascension de 1,5 km à près de 7 % de moyenne. Le style de bosse qui lui convient : « De toute façon, il faudra être là dans le final. L'objectif est clair, on y va pour gagner et je suis prêt. »

À 25 ans, Julian Alaphilippe se verrait bien ramener le maillot arc-en-ciel au pays, vingt ans après Laurent Brochard. « Ces championnats du monde sont dans un coin de ma tête depuis ma reprise en juillet. »

La sélection française. Tony Gallopin, Warren Barguil, Lilian Calmejane, Olivier Le Gac, Alexis Gougeard, Julian Alaphilippe, Julien Simon, Cyril Gautier, Anthony Roux.

Le parcours. Parcours en ligne de 40 km puis douze tours d'un circuit de 19 km, soit environ 267 km. Départ à 10 heures, arrivée vers 17 heures.

Claude Marchal

 

Tag(s) : #PROS, #Julian ALAPHILIPPE, #Claude Marchal, #Nadine MARECHAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
 
 >
http://www.les-actus-du-cyclisme.com/