Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié le | Mis à jour le

Souvent les champions de France, ici Melvin Landerneau, font honneur au maillot tricolore à Tours.

Souvent les champions de France, ici Melvin Landerneau, font honneur au maillot tricolore à Tours.

Le Kilomètre de Paris-Tours précède traditionnellement l’arrivée de la course professionnelle, sur l’avenue Grammont. Rendez-vous dimanche.

 
En attendant les pros sur l’avenue Grammont, le Kilomètre de Paris-Tours verra les espoirs du sprint, cadets et juniors, affûter leur pointe de vitesse, dimanche en début d’après-midi.
Depuis sa création en 1995, le rendez-vous permet de passer en revue tout ce que le cyclisme français compte de futurs champions du sprint. Ce Kilomètre est une épreuve unique en son genre, courue selon une formule oscillant entre le keirin et le tournoi de vitesse. Une forme de sprint qui ne désavantage pas obligatoirement les routiers sprinteurs, face aux spécialistes de la vitesse sur piste.
Un champion du monde au départ Nos grands leaders français des 500 derniers mètres sur route, Arnaud Démare et Nacer Bouhanni, s’y sont essayés avec un certain bonheur, obtenant chacun un podium à Tours, en 2006 pour Bouhanni, en 2008 pour Démare. Bryan Coquard a fait encore mieux avec deux victoires et une seconde place.
Cependant, ces dernières années, les pistards font la loi à la fin de ce fameux kilomètre qui, depuis l’installation du tramway, ne mesure plus que 600 mètres.
Lors de chaque édition, les favoris sont facilement reconnaissables : ils portent un maillot bleu, blanc et rouge. En effet, les champions de France, cadets et juniors, de toutes les disciplines de la piste, dans leur majorité, sont au départ.
On a vu aussi des maillots de champion du monde, parfois plusieurs dans la même finale, comme en 2008 où Charly Connord et Thierry Jollet avaient terminé premier et deuxième. Ce maillot arc-en-ciel, Rayan Helal le portera dimanche, en tant que champion du monde de vitesse junior. Le Grenoblois connaît bien l’avenue Grammont. Il a déjà participé trois fois avec trois podiums à la clé, une fois sur chaque marche et sur la première en 2014.
La Vendée revient Depuis 2014, le classement officiel est celui par équipes, nommé trophée James-Berland. L’an dernier, la Vendée s’est imposée, succédant au Rhône-Alpes, vainqueur en 2014, puis 2015 et encore sur le podium en 2016. Il faudra encore compter sur ces deux comités dynamiques, dimanche.
L’Indre-et-Loire sera représenté par les cadets Nathan Fernandes (CS Chinon) et Antonin Bogacz (VS Monnaie) et les juniors Thomas Elan (AC Touraine) et Quentin Tireau (UV Descartes). Tanguy Millon (VS Neuillé) est, lui, sélectionné dans l’équipe du Centre-Val de Loire.
Dimanche, de 12 h 15 à 15 h 15, avenue Grammont, à Tours.
 >

Paris-Tours Espoirs : Les engagés

La 75e édition de Paris-Tours Espoirs (1.2U) se dispute ce dimanche sur une distance de 187,5 kilomètres entre Bonneval (Eure-et-Loir) et Tours (Indre-et-Loire). Le départ fictif sera...

 

Belges et Hollandais ambitieux

Publié le  | Mis à jour le 

Les Hollandais ont trusté le podium en 2014 et 2015. Ils seront encore dangereux dimanche.

Les Hollandais ont trusté le podium en 2014 et 2015. Ils seront encore dangereux dimanche.
© Photo NR

De retour à son tracé habituel, escarpé dans les dix derniers kilomètres, après une exception en 2016, Paris-Tours espoirs promet un beau spectacle.

 

Comme la plupart des grandes classiques, Paris-Tours possède sa version réservée aux espoirs. Les moins de 23 ans auront 187,5 km à parcourir, un peu plus d’une heure avant les pros, dimanche.
L’an dernier, une fois n’est pas coutume, la course s’était soldée par un sprint massif sur l’avenue Grammont. Un Hollandais de 22 ans s’était imposé : Arvid De Kleijn. L’outsider avait ainsi signé son premier succès de l’année. Derrière, deux Bretons avaient complété le podium : Jules Roueil et Nicolas Primas, lesquels seront tous les deux au départ, dimanche.
Grand retour des côtes dans le final En 2016, les coureurs n’avaient pas franchi les deux difficultés habituelles de fin de course : la côte de Beausoleil, à Ballan, et celle de l’Épan, à Joué. C’était, paraît-il, pour préparer les coureurs au championnat du monde de Doha, au Qatar, au profil plat comme un billard.
Cette année, les côtes vont faire leur réapparition dans le final et Paris-Tours espoirs devrait retrouver son scénario habituel : un sprint en petit comité, quand ce n’est pas un homme seul qui se présente avenue Grammont. Souvent, la côte du Crochu, à Veigné, opère un premier et sévère écrémage. La décision définitive intervient ensuite dans les dix derniers kilomètres, avec l’ascension des deux fameuses bosses.
Cette fin de parcours pour hommes forts a vu la domination des coureurs hollandais, en 2014 et 2015, années où les Bataves de Rabobank Development ont pris les deux, puis les trois premières places. Les Belges sont habituellement toujours là dans les moments décisifs, même s’il faut remonter à 2010 pour trouver un vainqueur à Tours. C’était Jelle Wallaeys, le seul qui peut se vanter d’avoir gagné à la fois Paris-Tours chez les espoirs et les professionnels (en 2014).
Quid des Français ? Les Français auront aussi leur mot à dire. Ils ont toujours pesé sur la course depuis sa création. Et ils ont brillé lors du championnat du monde espoirs, remporté par Benoît Cosnefroy, il y a quinze jours. Cependant, le Normand sera au départ de la course pro avec Ag2r. Tout comme ses équipiers durant les Mondiaux de Bergen, Franck Bonnamour (Fortuneo) et Damien Touzé (HP- BTP Auber 93).
En revanche, Valentin Madouas (UC Nantes-Atlantique) sera bel et bien là. Le champion de France amateurs 2016, qui passera pro à la FDJ en 2018, peut tirer son épingle du jeu dans le final tourangeau.
Un coureur local aussi rêve de gagner à Tours, c’est Marlon Gaillard, de La Roche-Clermault, fer de lance de Vendée U Pays de Loire. Cette équipe a l’habitude de jouer les premiers rôles.
Départ de Bonneval (Eure-et-Loir). Arrivée dimanche, à Tours vers 15 h 45.

 

 

Tag(s) : #PROS et AMATEURS, #La Nouvelle Republique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
 
 >
http://www.les-actus-du-cyclisme.com/